top of page
  • Photo du rédacteurfvaudelapia

Consommer l'image consume

Dans l'objet, ce n'est pas la possession que l'on recherche.

C'est le fait que l'autre nous le donne.

Autrement dit, on veut une preuve d'amour.

On comprend alors la vanité de la consommation des objets manufacturés, qui ne témoignent d'aucun amour, mais ont pour fonction de leurrer le sujet, en produisant une représentation imaginaire du moi.

Creuser la demande d'amour ne peut s'effectuer qu'en repérant cette mystification, à travers l'assomption de sa parole.

Dire, dire et dire encore permet de cerner ce qui fait désir en chacun, c'est-à-dire la métonymie de notre être singulier.

Aucune harmonie à trouver ici, aucune béatitude, mais une orientation de l'existence.

Ce n'est pas peu.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Lettre

Savoir psychanalytique

A l'enseigner l'on fait saigner Celui venu pour s'apprendre. C'est la contingence de l'effet. Il s'agit de ceindre des cendres. Dès dit, il se dédie. Ni thèse, Ni nécessité de l'anamnèse. Tout autre c

Comments


bottom of page